Indonésie

Les îles Gili, petit coin de paradis

09/10/19 / 1 Comments

3 jours sur les îles Gili

Somptueux, incroyable, à couper le souffle … tant d’adjectifs qui peuvent aisément décrire notre séjour de quelques jours de repos sur cette île paradisiaque avoisinant Lombok. Sur les îles Gili, on ne fait pas grand chose. On y va principalement pour se reposer, loin de l’effervescence de Bali. Les activités principales sont le snorkeling et la bronzette ! C’est la destination idéale si vous cherchez un peu de repos après une grosse partie de voyage remplie d’activités et d’aventures.

Les iles Gili sont notre troisième stop de notre voyage à Bali. Retrouvez ici les informations concernant nos 4 premiers jours à Ubud, et ici les informations concernant notre séjour à Nusa Ceningan de trois nuits.

Si vous devez choisir entre faire les iles Nusa et les iles Gili, c’est donc ce critère qui fera pencher la balance: les iles Nusa sont assez sportives, les paysages sont incroyables mais ils demanderont des journées fatiguantes pour être vus. Les iles Gili sont moins impressionnantes au niveau du paysage, mais la transparence de l’eau et le zen qui y règne finiront de vous détendre. On va donc à Gili pour se reposer, et à Nusa pour visiter, même si vous pouvez aussi combiner avec de la détente sur cette dernière !

Si votre choix se porte sur les îles Gili, vous devrez ensuite choisir entre les trois iles : Gili Trawangan, Gili Meno, et Gili Air. Gili Trawangan est l’ile parfaite pour faire la fête (parfaite entre amis), Gili Meno est l’ile la plus reposante des trois et la plus romantique (parfaite en amoureux), et finalement Gili Air est un bon mix des deux premières, entre bonne ambiance et relaxation (parfaite entre amis calmes haha).

A savoir sur les iles Gili

Sur les îles Gili, les véhicules à moteur sont interdits. Vous circulez donc à pied, en vélo, ou en calèche/tuktuk. Il y a tout de même quelques locaux qui circulent en scooter électrique mais ils sont rares. Ça donne une magnifique ambiance super zen sur l’île, on est conquises et rapidement on se rend compte que deux nuits ne suffiront pas à nous satisfaire. On a donc décidé de prolonger d’une nuit notre séjour sur l’île pour profiter au maximum de l’endroit (et surtout l’idée de devoir reproduire le schéma de l’arrivée déjà le surlendemain nous a fatigué d’avance je pense – vous comprendrez pourquoi à la suite de la lecture).

Contrairement à Bali où la religion hindou domine, les iles Gili sont musulmanes. Vous ne devez cependant pas adapter vos tenues vestimentaires, ca reste des iles très chill. Par contre, vous aurez régulièrement des prières comme dans tous les pays musulmans, qui commencent dés 4h du matin. Ca nous a clairement empêché de dormir donc c’est quand même à savoir avant son départ (pour éventuellement s’armer de boules quies adaptées!).

Notre logement

GILI AIR - TRAVEL GUIDE

Pour ces trois nuits, nous avions réservé une chambre dans la villa The Mandana. Il s’agit d’une petite villa de 3 chambres, au coeur de Gili. La villa fonctionne comme un hotel, avec du staff constamment présent sur place pour vous aider (ils nous ont d’ailleurs bien aidé pour booker les activités, les vélos etc…). Nous avions pris la chambre la plus grande,  au prix de 150€ par nuit, qui était composée d’une chambre et d’une magnifique salle de bain extérieure avec une petite piscine (qui s’apparentait en réalité plus à un bassin qu’autre chose). La villa dispose également d’une piscine extérieure très agréable. Le petit déjeuner était compris dans le prix de la chambre, et mon dieu, QUEL PETIT DEJEUNER. Digne d’un hotel 5 étoiles! Tous les jours, le staff nous le préparait sur la table bordant la piscine, et chaque jour nous avons eu des choses différentes, le tout en grande quantité (jus d’ananas pressé frais, pains perdus, omelettes, shots de gingembre/carottes, …). Même si le prix est élevé, je vous recommande vivement l’endroit, ça vaut son prix! Par ici pour réserver !



Booking.com

JOUR 1 – Arrivée et détente 

GILI AIR - TRAVEL GUIDE

Pour arriver aux îles Gili, nous avons booké la veille de notre départ un bateau directement sur le port de Nusa Lembongan. Nous n’avions rien réservé sur internet à l’avance car les prix nous semblaient exorbitants ! Effectivement, les prix sont moins chers directement dans le port (même si  cela reste élevé pour l’Asie). Notre choix s’est porté sur la compagnie Eka Jaya pour 400k par personnes. Comme déjà dit précédemment, le prix est assez élevé pour le continent asiatique, mais on ne cherche pas à négocier car on veut être sûres d’arriver à bon port. On a choisi cette compagnie principalement pour la taille du bateau. En effet, ce sont les plus gros pour faire la traversée et donc les plus sécurisants ! Ils nous avaient vendu une traversée en 2h30 et finalement celle-ci s’est faite en 4h. Mais rien de bien grave étant donné que nous nous étions posées sur le toit du bateau et qu’on a papoté et bronzé avec des gens pendant toute la traversée.

Aller aux îles Gili avec cette compagnie est un réel parcours du combattant (mais ça doit être la même avec d’autres aussi). Pour arriver aux îles Gili de Lembongan, vous allez devoir arriver une heure à l’avance à l’embarquement. Avant ça nous avons déjà pris un premier tuktuk et traversé le yellow bridge à pied avec les valises jusqu’à la zone d’embarquement. Après cette première attente, vous allez pouvoir prendre un premier bateau directement sur la plage qui vous emmènera sur le bateau principal. Pour monter sur ce premier bateau, vous devrez marcher dans l’eau, et personne ne vous aidera à monter vos valises sur le bateau. Dans le rush, j’ai d’ailleurs oublié mes baskets sur la plage (#PaixALeurAme). Ensuite, première traversée du lagon sur ce bateau qui vous emmène à un second bateau, le fameux « gros bateau » qui fera la traversée. Débarquement des bagages de nouveau sans aide de la compagnie, heureusement un couple de français nous aide à extirper nos grosses valises du bateau sans qu’elles tombent à l’eau. Ensuite, il faut encore monter sur le gros bateau. Les bagages sont classés devant par destination (on les garde au coin de l’œil pour être sûres qu’ils ne les oublient pas) et là la compagnie les entrepose elle-même sur le bateau. Le bateau s’avère être très confortable et spacieux. Vous pouvez dormir à l’intérieur dans des sièges confortables et une salle climatisée ou monter sur le pont admirer la vue et prendre le soleil.  

Durant notre trajet pour Gili Air, notre bateau fait 3 stops avant le notre et chaque stop prend un certain temps. Au final ça passe relativement vite, la traversée est agréable et moi qui ait tendance à avoir le mal de mer, je ne ressens presque pas les vagues. 

On arrive enfin à Gili. Il n’y a pas de zone de débarquement pour un si gros bateau donc nous débarquons sur un autre bateau, si on peut appeler ça comme ça étant donné qu’il ressemble plus à une passerelle flottante. Nous mettons enfin les pieds sur terre apres 5 minutes de petite traversée. Là, un homme prend nos valises. On ne lui avait rien demandé et on l’aurait bien fait nous-même vu que bien évidemment il nous a réclamé de l’argent après. Nous n’avions que des grosses coupures sur nous donc nous n’avions rien à lui donner et celui-ci s’énerve un peu. Notre hôte nous attendait sur le ponton et il arrive à le calmer. 

Une fois arrivé sur Gili vous pouvez soit aller à votre Airbnb ou hôtel à pied, soit prendre une mini calèche pour 150k. Le prix étant super élevé et surtout l’envie d’embêter ces pauvres chevaux ne nous ravissant pas, nous décidons de faire les 10 minutes à pied avec les bagages jusqu’au Airbnb. Notre hôte nous a gentiment aidé avec les valises (je pense qu’il a vu qu’on était un peu au bout du rouleau) !

Presque 6h après notre départ de notre hôtel à Nusa Ceningan nous voilà donc enfin arrivées, et malgré un périple ultra fatiguant on a le smile : on vient clairement d’arriver au paradis !

Après un rapide checkin à notre Airbnb, nous sommes allées manger un bout au restaurant végétarien juste à côté, Musa Cookery. Barbara a opté pour un potage potiron carotte ainsi qu’un buddha bowl et moi pour une pita et des pancakes. En mangeant ma pita, je suis persuadée qu’il y a de la viande dedans, je demande donc plus de renseignements au serveur et celui-ci me dit qu’il s’agit en fait de jack fruit cuit ! Incroyable, je pensais vraiment manger de l’agneau !! Une belle découverte, c’était vraiment délicieux. Mes pancakes m’ont un peu moins goûté, le fruit du dragon étant beaucoup trop présent, mais ils étaient bons quand même. 

L’après midi nous nous reposons un peu à la piscine de notre Airbnb avant d’enfourcher nos vélos pour aller voir le sunset sur la plage.

Nous nous sommes rendues avec nos vélos sur la plage manger une pizza chez Mama Pizza (un délice!) et admirer le coucher de soleil un mojito à la main. Le spectacle est époustouflant et je comprends mieux pourquoi tout le monde tombe amoureux de l’endroit. Passé 18h, le soleil tombe derrière le Mount Agung, et le ciel se gorge d’une couleur rouge sang inimaginable.  Des chevaux se baladent sur la plage, un homme joue de la guitare et chante dans un bar à côté, un couple fait du yoga sur son paddle devant nous, en sirotant notre mojito on se rend compte de la chance qu’on a d’être là et on savoure le moment autant que notre pizza 4 fromages. 

JOUR 2 – Spa et plage 

GILI AIR - TRAVEL GUIDE

La matinée commence par un somptueux petit déjeuner dans notre Airbnb, cuisiné par un des meilleurs chefs de l’île (apparement). Au programme : œufs brouillés, assiette de fruits, granola et yaourt, jus de fruits en tout genre, le tout servi au bord de la piscine… le début de journée parfait ! 

Nous nous sommes ensuite rendues au Slow Spa, à 5 minutes en vélo de notre Airbnb. Nous nous avions booké une matinée relax pour se remettre de nos dernières journées sportives. Au programme : massage balinais d’une heure (300k), réflexologie pendant 30 minutes (200k), et enfin pédicure et pose de vernis sur les pieds (300k) pour pouvoir les afficher fièrement à la plage !  Les prix de ce spa sont clairement plus élevés que ce que l’on trouve habituellement à Bali. Mais ça vaut vraiment le prix : les massages sont INCROYABLES, et le lieu splendide !! Vous pouvez réserver directement sur le site le créneau horaire qui vous convient le mieux (nous avons réservé deux jours à l’avance pour notre part). 

Nous avons ensuite enfourché à nouveau nos vélos pour aller déjeuner chez Pacha Mama (251k pour deux) un endroit super joli et réputé pour luncher ! Nous avons très bien mangé mais par contre nous avons attendu plus d’une heure pour avoir nos plats. Disons que ce n’est pas très grave, on est en vacances, mais passer 3h au resto à midi ne m’a pas enchanté plus que ça surtout que ça a modifié la suite de notre planning, reportant le snorkeling au lendemain. 

Nous avons ensuite été profiter de la fin de journée chez Pink Coco, un beach club avec une des meilleures vues pour le coucher de soleil ! Le soleil se couche derrière le Mount Agung aux alentours de 18h puis après le ciel se gorge d’une couleur rouge sang incroyable ! Jamais rien vu de tel de toute ma vie.  Nous avons dîné sur place et c’était un délice (160k/pers pour une bière et un plat).

La soirée se poursuit au Legend Bar où une bonne partie de l’île s’est donné rendez vous pour assister à un petit concert live dans une ambiance chaleureuse. Nous nous sommes installés sur des poufs sur la plage, une petite Bintang à la main, et le son de la guitare et du chanteur nous ont bercées tout une partie de la soirée. Vraiment un super moment !! 

JOUR 3 : snorkeling ! 

GILI AIR - TRAVEL GUIDE

Nous avions booké une activité de snorkeling de 4h30 pour cette dernière journée à Gili (140k/pers). Au programme : nager avec des tortues, voir des fonds remplis de coraux et de poissons de toutes les couleurs, et petit stop à Gili Meno pour manger. Nous étions une dizaine pour cette excursion, ce qui était parfois un peu compliqué à gérer dans l’eau (bousculades, …). J’aurais préféré je pense être seule avec un guide quitte à payer plus cher ! 

Premier stop : nager avec les tortues

Nous nous arrêtons pour la première fois en mer assez profonde pour aller voir les tortues. L’excitation est à son comble !! Nous commençons à nager en suivant notre guide, le courant est assez fort, et on se fait rapidement emporter, la nage est donc assez physique. Nous nageons une dizaine de minutes avant de croiser une première tortue qui est posée au fond. Nous ne l’ennuyons pas et poursuivons notre route. Là nous croiserons deux tortues qui nagent tranquillement. Le spectacle est magique, j’étais limite émue aux larmes ! C’est vraiment à faire si vous venez dans le coin. Bien évidemment, interdiction de s’approcher trop près ou de les toucher, notre guide fait d’ailleurs très attention à ne pas trop stresser les animaux, ce qui est super appréciable.

Deuxième stop : Dory et ses copains

Nous nous arrêtons ensuite plus près des côttes pour admirer les fonds marins et les coraux. Parmi eux se cachent notamment Némo et Dory, les poissons les plus célèbres ! Même si les poissons s’éloignent relativement vite quand on s’en approche, le spectacle est à nouveau très très joli.

Troisième stop : les statues de Gili Meno.

Ahhhhh ces célèbres statues tant vues sur Instagram et qui me faisaient personnellement rêver! J’ai complètement déchanté quand notre bateau s’est approché de ces dernières. Une dizaine de bateaux étaient déjà présents sur place, et surtout, on voyait clairement grouiller un amas de tubas à l’endroit où les statues se positionnaient. On hésite même à y aller tout court, mais avec Barb, on se met quand même à l’eau. Après avoir reçu un coup de palme dans les cotes, un coup de tuba dans la mâchoire, et avoir été à moitié coulée par un touriste chinois, on aperçoit enfin les statues… qui sont toutes petites et presque à la surface. Tout ça pour ça? On fait vite de repartir sur le bateau ! Franchement, cette visite ne vaut pas du tout la peine, ou bien il faut le faire au petit matin pour éviter qu’il y ait des gens.

Nous nous sommes ensuite arrêtés dans un warung pour luncher, avant de repartir encore une fois nager avec les petits poissons.

Nous avons, le soir, été manger chez Mowie, un restaurant international où l’on mange un peu de tout, et avec à nouveau une magnifique vue sur le coucher de soleil dans une bonne ambiance. J’ai mangé une énième pizza (délicieuse d’ailleurs) et on a profité de l’happy hour pour siroter un verre de vin blanc bien mérité après cette nouvelle journée sportive.

JOUR 4 – Départ

Gili, c’est fini! On repart début d’après-midi pour Bali pour entamer les derniers jours du séjour. Nous avions booké à nouveau notre retour sur Bali avec Eka Jaya (pour 350k/pax). On nous avait prévenu que les trajets en bateau l’après-midi étaient plus mouvementés et en effet, on a été super fort secouées et trempées sur le pont du bateau (impossible de rester à l’intérieur sinon c’était petit vomi assuré haha). On a beaucoup ri, mais si vous êtes sujet aux maux des transports, prenez des médicaments avant!

Ce que tu pourrais aussi aimer

Commentaires

  1. Alexandre Armand
    6 jours 
    Répondre

    Bonjour,

    Merci pour cet article.

    Si je peux me permettre, cet article ne couvre pas tous les aspects.
    J’étais à Gili Air dans le cadre d’un voyage à Bali début Septembre 2019 durant 3 jours.

    Pour rappel ou information, il y a eu un tremblement de terre en Août 2018 important faisant des centaines de morts (Lambok inclus).
    Les îles Gili ont souffert. Je vous laisse regarder certaines vidéos sur YouTube qui traitent de l’évacuation des touristes ou bien articles sur le sujet via Google.
    Concernant, Gili Air beaucoup de bâtiments (habitations et autres) sont détruits.
    Par conséquent, l’image que renvoie l’île n’est absolument pas paradisiaque.
    Certes, la mer est belle et transparente mais il y a vraiment pas de quoi sauter au plafond ! On se balade sur une île qui connaît actuellement beaucoup de chantiers en cours dû aux reconstructions.
    Le tourisme repart doucement.
    Quand on fait du snorkeling autour de l’île, on indique aux touristes qu’une faille est visible causée par le tremblement de terre (sympa…).

    Au delà de ce sujet, sans vouloir polémiquer ou bien créer des tensions, la population locale n’est pas accueillante.
    Beaucoup d’entre eux vivent dans la précarité et exclusivement au sein de leur communauté.
    Aucune comparaison avec Bali avec qui c’est le jour et la nuit.

    Concernant le snorkeling, c’est pas la folie…
    Certes, on peut voir des tortues et des petits poissons mais encore une fois, il y a pas de quoi sauter au plafond !

    Après discussion avec des locaux sympas (oui il y en a mais qui travaillent dans le tourisme…) il est plus opportun d’aller vers d’autres ils Gili (gili signifie Île pour info) dans le secteur sud de Lambok.

    Au final, il y a plus malin comme choix que les traditionnels 3 îles Gili.

    Alexandre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée

Dernièrement sur Instagram